Le CSSS de la Minganie doit demeurer autonome

L’AGAM réagit au dossier du CSSS de la Minganie

Havre-St-Pierre 31 mai 2013
thumbnail

Les difficultés et événements des dernières semaines entourant le CSSS de la Minganie ont relancé le débat de la fusion des CSSS en Moyenne-Côte-Nord. L’AGAM s’oppose énergiquement à cette volonté centralisatrice et affirme que ni les gens d’affaires, ni les citoyens de Minganie n’accepteront quelque perte d’autonomie que ce soit pour leur CSSS.

Aucune entreprise ne peut logiquement affronter un tel défi sans perdre au change… le CSSS de la Minganie ne fait pas exception à la règle. Pour l’AGAM, les problèmes budgétaires de l’institution de santé minganoise trouvent leur source dans le changement d’environnement économique des dernières années. Depuis 2009, la population permanente de la Minganie a augmenté de 10% tandis qu’en moyenne 1 500 travailleurs supplémentaires sont en action sur les grands chantiers, en plus du fait que la population continue à vieillir. La combinaison de ces facteurs fait en sorte que le volume d’utilisation des services de santé a connu un bond considérable, alors que le budget d’exploitation a stagné, sinon diminué; affirmer le contraire relèverait de la pensée magique.

Pour Théoharris Ganas, président de l’AGAM «la solution n’est pas dans la fusion ou la réduction de l’autonomie du CSSS, mais dans une analyse budgétaire et un investissement gouvernemental tenant compte de la nouvelle réalité démographique de la région, incluant la présence des travailleurs de chantier».

M. Ganas affirme que «la Minganie est prête à se mobiliser massivement pour assurer le maintien des services sous leur forme actuelle». Il ajoute que « la région se situe actuellement à la croisée des chemins; ou bien elle opte pour un développement durable et structurant, ou bien elle se replie sur elle-même en acceptant de devenir une sous-région… cela est vrai pour tous les domaines, incluant le développement économique et les soins de santé».

Source et information : Guy Bouchard, chargé de projet, AGAM Tél : 418 553-9008; courriel : conradguyb@hotmail.com