L’AGAM souligne l’action de la SOPFEU

Intervention aérienne et terrestre pour contrôler les feux de forêt en Minganie

Havre-St-Pierre 24 juillet 2013 thumbnail

Alors que les feux de forêt continuent de menacer la Minganie, la SOPFEU vient de débuter l’intervention aérienne des avions-citernes jointe aux actions terrestres des sapeurs-pompiers. L’AGAM confirme le bien-fondé de cette action et tient à souligner l’intervention décisive de la députée de Duplessis, madame Lorraine Richard et de la Ministre des ressources naturelles, madame Martine Ouellet.

Du 14 au 17 juillet, la partie Est de la Minganie a été coupée du reste du Québec, suite aux ravages des feux de forêt. Non seulement les résidents de Baie-Johan-Beetz ont-ils été évacués en pleine nuit, mais tous les villages situés à l’Est, soit Aguanish, Natashquan et Nutakuan, soit plus de 1500 personnes, ont été complètement isolés et parfois même privés d’électricité. Ces collectivités ne sont toujours pas à l’abri des feux de forêt.

Par ailleurs, comme l’AGAM le soulignait le 17 juillet dernier, les feux de forêt ont déjà détruit au moins trois pourvoiries, lesquelles constituent un moteur économique essentiel à la région. Plusieurs autres pourvoiries, de même que des centaines de chalets, sont encore menacés.

Aux yeux de l’AGAM, ces éléments justifient amplement l’intervention combinée de la SOPFEU. Il est impératif que la SOPFEU prenne tous les moyens à sa disposition, non seulement pour contrôler ces incendies, mais pour réduire à néant leur menace sur l’économie et les citoyens minganois. À cet égard, l’AGAM maintient son avis de vigilance extrême. Selon Théoharris Ganas, président de l’AGAM, « Tant que les feux ne seront pas complètement éteints, aucune relâchement ne sera admis, ni envisagé. »

D’autre part, l’AGAM salue la décision de la ministre Ouellet ayant pour effet que la Minganie redevienne « zone de protection intensive » par la SOPFEU, comme c’était le cas avant 2012. Par cette décision, la Ministre confirme une fois de plus que la Minganie et la Côte-Nord sont au cœur des préoccupations du Gouvernement. L’AGAM tient aussi à spécifier que cette couverture musclée contre les feux de forêt protégera l’ensemble des travailleurs présents au chantier La Romaine; autre moteur économique de la région.

Sur le plan des conséquences économiques à long terme, l’AGAM joint sa voix à celles de Tourisme Duplessis et de l’Association des Pourvoiries du Québec pour que des mesures de compensation ou d’atténuation des impacts soient appliquées le plus rapidement possible. Il est essentiel que la visite du Ministre Bérubé en Minganie, ce 24 juillet, s’inscrive dans cette préoccupation.

Source et information : Guy Bouchard, chargé de projet, AGAM Tél : 418 553-9008; courriel : conradguyb@hotmail.com